JobsWaregem Koerse: inscrivez-vous ici
Accueil
Scroll
Aucun élément trouvé

À propos de
Willy Naessens

Sa jeunesse et ses jeunes années

Willy Naessens est né le 14 février 1939 dans une famille d’Elsegem composée de Gerard Naessens, meunier, et de Marie De Preester. Enfant, Willy travaille assidûment à la ferme. Il quitte l’école à 14 ans. Des années plus tard, le siège de Willy Naessens Group prend place à l’endroit où se situait le moulin de son père.

Un début de carrière comme éleveur de poulets

Au départ, Willy veut devenir éleveur de porcs, mais il se lance finalement dans l’élevage de poulets. Il construit son premier poulailler en 1964 et il a l’idée d’ériger un silo à côté.

Naissance de Veerle

La fille de Willy Naessens, Veerle, est née en 1966. En sa qualité d’administratrice et d’actionnaire principale, elle est aujourd’hui chargée de la communication entre le secteur alimentaire et la direction de l’entreprise.

Naissance de Sem

Le fils de Willy, Sem Naessens, est né en 1969. À l’instar de Veerle, il décide de rejoindre l’entreprise de son père. Aujourd’hui, il est essentiellement chargé des investissements et de la gestion immobilière de Willy Naessens Group.

Willy Naessens : de l’élevage de poulets au commerce d’aliments pour animaux

En 1972, Willy Naessens est confronté à la peste aviaire. Il se lance alors dans le commerce d’aliments pour animaux. Il ne tarde pas à acheter un camion Bedford d’une capacité de 6 tonnes. Willy Naessens devient le principal distributeur de produits « Hens Voeders ». Son épouse, Hilda, lui prête main-forte dans le cadre de ses activités commerciales. Le dimanche, Willy se balade régulièrement au volant d’une voiture équipée de haut-parleurs pour promouvoir ses aliments.

Willy Naessens Hokkenbouw

Un jour, un agriculteur demande à Willy s’il connaît quelqu’un qui pourrait lui construire une étable. Willy s’empresse de mettre les bonnes personnes en contact et l’étable sort de terre. Au terme de la vente, Willy touche une prime de 20 000 francs belges, soit environ 500 euros. Cette affaire donne des idées à Willy : convaincu que le secteur de la construction offre de belles perspectives d’avenir, Willy fonde « Willy Naessens Hokkenbouw ». Il transforme son poulailler en hall de production. Un hall qui devient rapidement trop petit… Une « fabrique de béton à ciel ouvert » est alors provisoirement créée pour les fondations préfabriquées. Willy assied aussi son statut de pionnier dans le secteur du béton préfabriqué en construisant l’une des premières étables à bovins modernes.

La première piscine de Willy

Un cousin de Willy aimerait une piscine. Un jeu d’enfant, se dit Willy : il suffit de creuser une fosse, d’y couler du béton, de laisser sécher et de la remplir d’eau. Mais la piscine se rompt trois fois. Un spécialiste explique la cause du problème à Willy, qui le résout peu après. La première piscine de Willy est une réalité. Une fois de plus, il se pose en pionnier : il est le premier constructeur de piscines de Belgique. Willy Naessens Swimming Pools est encore aujourd’hui le numéro un de la construction de piscines.

À propos de Megaton

L’année 1982 marque une première étape clé dans l’histoire de Willy Naessens : la reprise de l’entreprise Megaton, spécialisée dans le béton précontraint. C’est là que commence véritablement l’aventure du béton. À cette époque, Willy est en proie à des difficultés financières. Il est même virtuellement en faillite. Les comptes d’épargne de sa fille et de son fils ainsi que la confiance des banques dans son entreprise le sauvent du naufrage

Willy touché une première fois par le cancer

En 1994, le sort frappe Willy : on lui diagnostique un cancer. Cette lourde maladie le rattrapera quatre fois. Pendant son hospitalisation, il jure d’aller à la messe toutes les semaines une fois guéri. Il se promet aussi de consacrer plus de temps à sa passion pour l’équitation et le dressage. Willy possède environ 40 chevaux, dont plusieurs vrais chevaux de trait et des Arabo-frisons. Le haras de Willy comprend une piscine pour chevaux et un authentique manège. Willy possède aussi l’une des plus belles collections de calèches d’Europe.

Betonboer kiest voor voeding

En 2007, Willy Naessens rachète l’entreprise Franky Fresh Food. C’est la première entreprise alimentaire à intégrer le groupe. Une étape importante sur la voie de la diversification.

La première pierre du nouveau siège

Le 9 juillet 2010, Willy Naessens pose la première pierre du nouveau siège de l’entreprise. Un an plus tard, tous les employés emménagent dans leurs nouveaux locaux. Ils y bénéficient d’un confort optimal : un lieu de travail agréable et apaisant, équipé de la climatisation, d’un espace détente, d’un restaurant, d’une terrasse ensoleillée… Le dernier poulailler de Willy fait place à l’avenir.

The Sky is the Limit

En 2014, Willy Naessens fait une apparition remarquée dans l’émission de téléréalité « The Sky is the Limit ». Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il n’y participe pas par orgueil. « Cette précieuse publicité à la TV m’a permis d’économiser 3 millions d’euros », explique Willy. Un choix payant : sur la période de diffusion des émissions, les ventes de piscines ont augmenté de 18 % et le chiffre d’affaires des travaux de construction industrielle a fait un bond de 24 %. (Photo © Vier)

Un mariage après 50 ans

En 2017, le jour de l’anniversaire de Marie-Jeanne, Willy la demande en mariage. Ils se marient un an plus tard, le 5 juillet 2018. Une grande fête est organisée. En plus de la famille et des amis proches, les mariés invitent aussi des clients et des membres du personnel à venir trinquer à leur bonheur. La fête est rythmée par de nombreux spectacles. Willy et Marie-Jeanne suggèrent (sans obligation) aux invités qui souhaitent leur faire un cadeau de soutenir une bonne cause. Résultat : 125 000 euros de dons. Willy est à ce point reconnaissant qu’il arrondit ce montant à 150 000 euros. L’ensemble de la somme sera reversé à diverses associations caritatives, sur plusieurs années. C’est une manière de rendre quelque chose à la société. Willy est bien placé pour savoir que tout le monde ne connaît pas le même bonheur dans la vie…

Commandeur de l’Ordre de Léopold

En 2019, Willy Naessens a l’honneur d’être fait Commandeur de l’Ordre de Léopold. Il s’était déjà vu décerner les titres de citoyen d’honneur de Wortegem-Petegem, juge consulaire, Chevalier de l’Ordre de Léopold et Commandeur de l’Ordre de la Couronne.

Recevoir notre newsletter

Gardez toujours un œil sur Willy Naessens Group. Vous pourriez bien lire quelque chose qui pourrait vous être utile.